bienvenue à :

groupe celduc header
celduc 1964 rare celduc drone

La suite arrive prochainement !

les origines

Celduc, qui est une contraction de Construction Electriques DU Centre, a été fondée en 1962 par Michel Guichard, le petit fils du renommé Geoffroy Guichard.

Celduc résulte de la fusion entre deux entreprises acquises par Michel Guichard. La Scare, une société saint-chamonaise spécialisée dans le bobinage fin et les petits transformateurs et le Transformateur Industriel situé à Grenoble. En Juillet 1964 les deux sites de Saint-Chamond et de Grenoble déménagent à Sorbiers.. C’est le point de départ de la grande aventure celduc.

Celduc débute son activité par la fabrication de bobines électriques de toutes tailles. Grâce à son nouveau site de Sorbiers, celduc se détache de la sous-traitance pour lancer ses propres produits. Toujours en 1964 celduc fait l’aquisition d’une license de fabrication des interrupteurs REED.

 

194 at celduc

Le grand essor

En 1971 l’usine s’agrandit. Elle triplera presque sa taille !

Michel Guichard comprend, dès l’origine du développement des semi-conducteurs, l’intérêt exceptionnel de ces innovations, et le premier commutateur de puissance à semi-conducteurs voit le jour en 1971 : le fameux « Reedac ». Il ne fut pas un grand succès, certes, mais à l’origine de la victorieuse histoire du relais statique chez celduc® ! Depuis lors, les succès se multiplient et nos usines s’agrandissent, au rythme moyen d’une fois tous les cinq ans.

En 1972 L’activité relais statiques, qui deviendra par la suite l’entité celduc relais, était dirigée par François Guichard, le frère de Michel Guichard.  En 1972 celduc embauche des ingénieurs et des techniciens pour devenir plus autonome. Le bureau d’étude celduc relais est ainsi créé.

1971 at celduc

En 1984 : une nouvelle acquisition
CELDUC RELAIS SAS achète Oréga Cifté à Thomson. Cette entreprise était notre seul concurrent français sur la technologie REED. Celduc fait ainsi barrage à la concurrence internationale qui convoitait Oréga Cifté pour s’implanter en France. Cette même année celduc remporte un nouveau grand marché et produit 50 000 relais REED par semaine.

Nouvelle acquisition